Saint-Denis, cimetière des Rois
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Saint-Denis, cimetière des Rois

Forum consacré aux tombeaux royaux de la basilique de Saint-Denis
 
PortailPortail  AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  Connexion  S'enregistrerS'enregistrer  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

 

 Cathédrale st Etienne de Vienne et le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg

Aller en bas 
AuteurMessage
SAINT ELOI

SAINT ELOI


Messages : 1540
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 52
Localisation : solre-sur sambre belgique

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Empty
MessageSujet: Cathédrale st Etienne de Vienne et le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg    Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Icon_minitimeDim 16 Oct - 16:25

Bonjour aujourd'hui je vais vous faire découvrir le secret du tombeau inviolé de Fréderic III de Habsbourg.

Mais d'abord un peu d'histoire .Féderic III n'est autre que le pére de maxillien 1er grand père de Charles QUINT .

biographie

Frédéric V de Habsbourg (Frédéric III, en tant qu'empereur romain germanique), né le 21 septembre 1415 à Innsbruck en Tyrol et décédé le 19 août 1493 à Linz en Autriche, est prince de la maison de Habsbourg, fils du duc Ernest d'Autriche. Il hérite des domaines de l'Autriche intérieure (la Styrie, la Carinthie et la Carniole) à la mort de son père en 1424 et succède à son cousin Ladislas le Posthume en tant qu'archiduc d'Autriche en 1457. Élu roi des Romains en 1440 et couronné empereur en 1452, il règne sur le Saint-Empire pendant cinquante-trois ans jusqu'à sa mort. Il est l'avant-dernier empereur romain germanique à être sacré par le pape, et le dernier dont le couronnement a lieu à Rome.

La longue période du règne de Frédéric est marquée par le déplacement du centre de pouvoir en direction des territoires héréditaires des Habsbourg au sud-est de l'Empire, où il est engagé dans des conflits familiaux de longue durée. Ce n'est qu'à partir des années 1470 que l'empereur trouva le moyen de se concentrer sur les causes fondamentales de l’implosion imminente de l'autorité impériale, après les coups conjugués des cantons confédérés de Suisse, des Ottomans, des Bourguignons et des Hongrois. La défaite du duc de Bourgogne, le Téméraire, et la mort sans héritier du conquérant hongrois Matthias Corvin ne laissent à son fils Maximilien que la question suisse à régler. Les fondations pour l'essor paneuropéen de la monarchie de Habsbourg ont ainsi été jetées.

C'est Frédéric III qui définit la devise de la maison de Habsbourg, résumée par le célèbre monogramme A.E.I.O.U. qui correspond en latin à « Austriae est imperare orbi universo » et en allemand à « Alles Erdreich ist Oesterreich untertan » (ce qui signifie : « Il appartient à l'Autriche de gouverner le monde »)

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  800px-

La cathédrale saint Etienne


La cathédrale Saint-Étienne (Stephansdom en allemand) est la cathédrale de Vienne, en Autriche. Elle est située dans le premier arrondissement de la ville.

Cette cathédrale est de style gothique, mais au centre d'un quartier baroque. Son bourdon « Die Pummerin » pèse 20 tonnes. Sa toiture est composée de tuiles vernissées, disposées en motifs linéaires, en diagonale. Sur le toit de la partie Est se trouve l'emblème de l'Empire d'Autriche-Hongrie : l'aigle à deux têtes. La flèche la plus haute de la cathédrale culmine à 136 mètres de hauteur, faisant de la cathédrale Saint-Étienne le plus haut monument religieux de Vienne, devant l'église votive.

Sévèrement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, la cathédrale a été restaurée en sept ans et a rouvert dès 1952.
Débutée en 1137, elle est consacrée en 1147, pendant sa construction en présence de Roi des Romains Conrad III de Hohenstaufen, Otton de Freising, ainsi que d'autres seigneurs allemands prêts à partir pour la deuxième croisade. La première partie fut achevée en 1160. Elle est ensuite agrandie de 1230 à 1245. C'est de cette époque que datent le mur Ouest et les premières tours romanes. En 1258, un incendie détruisit une grande partie du bâtiment. UneLa cathédrale a été bombardée en 1575 par les Ottomans, puis en 1805 par Napoléon, ainsi que lors des bombardements alliés à la fin de la Seconde Guerre mondiale qui l'endommagèrent sévèrement.

Elle contient les viscères des membres de la Maison de Habsbourg qui régnèrent sur l'Autriche jusqu'en 1918. . La création du bâtiment Haas Haus, dans les années 1990, a provoqué un scandale, son style très moderne cassant la beauté de la cathédrale gothique dont la flèche se reflète dans les vitres du bâtiment. deuxième structure, plus large et elle aussi romane fut alors reconstruite sur les ruines de l'ancienne et consacrée le 23 avril 1263.La cathédrale comporte plusieurs chapelles d'importance historique. Du côté ouest, on a quatre chapelles qui remontent à l'extension gothique sous le duc Rodolphe IV dans la seconde moitié du xive siècle et achevées au début du xve siècle. Deux sont situés au nord-ouest (à gauche) et deux au sud-ouest (à droite) de la cathédrale, l'une au-dessus de l'autre. La chapelle Prinz Eugen et la chapelle Eligius se trouvent au rez-de-chaussée ; au premier étage au-dessus de ces deux chapelles se trouvent deux autres, la chapelle Saint-Valentin et la chapelle Saint-Barthélemy. Deux importantes chapelles gothiques - également disposées symétriquement - sont situées à l'extérieur de la nef, à l'est des deux principales tours gothiques de la cathédrale, la chapelle Saint-Catherine et la chapelle Sainte-Barbe.

Sous la cathédrale se trouve un vaste système d'environ 30 chambres funéraires, appelées « catacombes » depuis le xixe siècle. Le point de départ des catacombes est une chambre funéraire princière que le duc Rodolphe IV avait construite vers 1363. Après la fermeture du cimetière en surface le 25 avril 1732, de nouvelles cryptes sont créées à partir de 1745, qui ne sont pas sous la cathédrale, mais sous la Stephansplatz. Au total, plus de 10 000 dépouilles y ont été déposées sous terre. Cette pratique a été interdite en 1783 sous l'empereur Joseph II, mais de nombreux vestiges sont restés sous la cathédrale. Au xxe siècle, plusieurs chambres funéraires ont été détruites lors de la construction d'un parking souterrain. Certaines des catacombes peuvent être visitées lors de visites guidées.

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Wien_s

Le tombeau

La sépulture impressionne. Taillée dans le marbre par le sculpteur Nicolas Gerhaert de Leyde, elle conserve le corps de Frédéric III, élu roi des Romains en 1440 puis couronné empereur du Saint-Empire germanique en 1452 est scellé d’un couvercle de huit tonnes. Le tombeau, érigé en 1513, -vingt ans après la mort de l’arrière-grand-père de l’empereur Charles Quint en 1493-, impose sa stature dans la nef des Apôtres de la cathédrale Saint-Étienne de Vienne depuis plus de 500 ans. Chose rare en Europe, il est en parfait état. Jamais déplacé, jamais ouvert.

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Tafelt10

Le secret du tombeau

Tout commence en 1969 alors que les rumeurs autour de la dépouille de Frédéric III poussent les archéologues à percer un orifice dans l’épaisse paroi en marbre de la tombe: est-ce ou non un cénotaphe? Si les moyens de l’époque ne permettent pas aux scientifiques de prendre des clichés, la présence du corps -parfaitement conservé- est confirmée. Il faudra attendre 2013 pour que le trou soit réouvert et que des caméras y soient glissées à la faveur d’un projet lancé conjointement par la cathédrale et le musée de l’Histoire de l’art de Vienne. Les photographies inédites qui en révèlent l’intérieur créent aujourd’hui l’émoi des archéologues.
Autour du corps, plusieurs emblèmes du pouvoir royal ont été déposés dont un sceptre et un orbe impérial. Autre trésor, Frédéric III a été enterré avec sa couronne à mitre en émail doré délicatement ornée de fleurs, pièce mythique de la dynastie des Habsbourg jusqu’à la fin du Saint Empire Romain. Une découverte aussi inattendue qu’inestimable.
Les photos donnent aussi de précieuses indications sur la structure et la construction de la sépulture. L’intérieur du tombeau est ainsi parcouru de longues plaques de métal doré gravées relatant les hauts faits du souverain et de son fils, Maximilien Ier, probablement commandées par ce dernier. Le cercueil est, lui, composé de carreaux de céramique émaillés.de minuscules fragments de tissus et de carrelage ont également été prélevés. Mais les analyses du sarcophage et de son contenu ne seront, elles, pas plus poussées. À cause de son poids, il est impossible de l’ouvrir sans risquer de l’endommager… Frédéric III peut dormir sur ses deux oreilles.

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Tafelt11
Vue à l'intérieur de la chambre funéraire: le cercueil en plaques de céramique émaillée, les plaques d'écriture sur les murs nord et sud ainsi que la couronne funéraire au fond. ©Dombauhütte zu St. Stephan

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Avwh1c10
La couronne à mitre de Frédéric III, surmontée d’une croix où figure l’inscription "Ihesus Nasareus Rex Iudaeorum" (Jésus le Nazaréen, roi des Juifs)

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Tafelt12

l'insigne funéraire et l'orbe sont placés sur un tissu et un coussin de tête à droite du corps. ©Dombauhütte zu St. Stephan

source wikipedia
point de vue https://www.pointdevue.fr/culture/arts/les-tresors-caches-de-la-tombe-de-frederic-iii

Au plaisir


Revenir en haut Aller en bas
SAINT ELOI

SAINT ELOI


Messages : 1540
Date d'inscription : 04/04/2011
Age : 52
Localisation : solre-sur sambre belgique

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Empty
MessageSujet: Re: Cathédrale st Etienne de Vienne et le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg    Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Icon_minitimeMar 18 Oct - 18:39

Bonsoir pour compléter le sujet voici une description plus précise du tombeau

DESCRIPTION

Pour le réaliser, l’empereur fit appel à un maître sculpteur du nom de Nicolas de Leyde, une pointure de l’époque. Mais, déjà très âgé, le maître-sculpteur n’eut que le temps d’exécuter le modèle. C’est donc son fils qui fut chargé de terminer la commande. Il prit son temps car l’ensemble fut achevé en 1513 soit 20 ans après la mort de son commanditaire ! Cette tombe monumentale est loin de la modeste tombe de Eugène de Savoie. Celle-ci est bien mise en évidence : le regard est accroché par le marbre rouge. Et si cela ne suffisait pas, elle repose isolée sur une plate-forme, dans la lumière des vitraux. Elle est entourée d’une balustrade à laquelle on accède par quelques marches. En soit, la balustrade suggère qu’il faut contenir une foule d’admirateurs et s’il y a une foule d’admirateurs, c’est qu’il y a un grand homme ! Bref, l’organe, la balustrade, suggère la fonction grand homme. La tombe est elle-même composée d’une cuve très sculptée et de son couvercle sur lequel le gisant c’est-à-dire la statue funéraire de Frédéric 3 a pris place. L’ensemble est chargé, presque trop: regardez ! Il n’est pas une partie qui ne soit ouvragée, sculptée. Et ce sont des centaines de figures humaines et animales qui se succèdent sur les parois du tombeau, le long des piliers de la balustrade, sur la corniche de la cuve, un monde mystérieux et fantastique. Bref, un monde terriblement médiéval une fois de plus. Mais la qualité de tous ces reliefs n’atteint pas celle de l’effigie du défunt. Et pourtant, elle reste invisible aux fidèles hier et à nous aussi aujourd’hui. Le tombeau est tellement haut que l’on ne voit rien. Pourquoi cela ? Et bien peut-être que cela permettait d’entretenir le mystère autour de Frédéric, accentuant son image héroïque et divine. Et puis, il y a quelques anomalies révélées par les historiens d’art. Par exemple, si vous regardez maintenant la décoration qui ceinture le haut de la cuve. On voit des armoiries. En fait, trente sept blasons se succèdent tout autour de la cuve, tous d’ailleurs joliment décorés. Trente-sept blasons dont certains correspondent à des territoires qui n’appartenaient plus aux Habsbourg lorsque fut érigé le monument. Surprenant ! Pas tant que cela. N’oublions jamais que ce qui compte avant tout ici, c’est l’expression de la puissance d’un empereur, mieux d’une famille « impériale » en l’occurrence les Habsbourg. Par conséquent, les symboles politiques de cette puissance, les blasons par exemple, sont au moins aussi importants que l’évocation du regretté Frédéric. Car ces symboles illustrent une conception triomphante du pouvoir dont l’empereur n’est au fond que l’enveloppe charnelle ! Bien entendu, les Habsbourg n’ont pas été les seuls à développer ce type de discours commun à toute l’Europe occidentale.

PHOTOS


Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  2411_w10

Cathédrale st Etienne de Vienne et  le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg  Nicola12


Au plaisir
Revenir en haut Aller en bas
 
Cathédrale st Etienne de Vienne et le secret du tombeau de Fréderic III de Habsbourg
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La crypte des Capucins à Vienne, tombeau des empereurs d'autriche et des membres de la familles de Habsbourg
» Cathédrale Saint-Etienne de Sens dernière demeure du dauphin fils de Louis XV
» Innsbruck le tombeau vide de l'empereur Maximilien 1er de Habsbourg
» La cathédrale de Berlin ( Berliner Dom ) , nécropole de la dysnatie prussienne des Hohenzollern
» L'église de la Garnison de Potsdam , sépulture des rois de Prusse Frédéric-Guillaume 1er et Frédéric II jusqu'en 1943

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Saint-Denis, cimetière des Rois :: HORS DE SAINT-DENIS, LE SALUT ? :: Nécropoles de souverains étrangers-
Sauter vers: